Portrait Alexis Desjeux, 15 ans d’une vie de réseau

15 ans de réseautage angevin by desjeux créations

Résolument tourné vers l’humain et le sens de l’autre, j’ai fondé mon agence conseil en communication et de formation DESJEUX CREATIONS, il y a 15 ans avec l’envie de partager, de co-construire et d’innover. Ce chemin je ne l’ai pas parcouru seul, mais avec les réseaux angevins dans lesquels je me suis investi avec AUDACE, ENVIE et PLAISIR. Je suis créateur d’entreprise depuis octobre 2006, intimement convaincu que seul on avance, mais qu’ensemble on va plus loin. Cette philosophie nous a forgés, moi et mon agence, je ne se serais pas ici à vous écrire sans la force de ce collectif profondément LOCAVOR et ALTRUISTE.

La force du collectif pour faire grandir son entreprise

Tout a commencé lorsque mon patron, imprimeur sur Trélazé à l’époque, m’a licencié, tout en me partageant son portefeuille client. Lui, gérait la fabrication / impression des documents et moi je m’occupais de valoriser leur image à travers la conception graphique originale et inventive de leurs outils de communication (brochure, logo, identité visuelle, flyer, publicité…) Le pas était franchi. Avec cette conviction, dès le départ qu’il me fallait avancé “en meute” comme on dit. Alors, je postule à l’ACREA (association des créateurs et repreneurs d’entreprises de l’Anjou) dont le président de l’époque n’était autre qu’Eric Goud (également président de la CCI et fondateur du cabinet conseil comptable GESCO). Après une intronisation haute en couleur, où j’avais revêtu ma tenue de marié, un drapé imaginaire de la renaissance (c’est vous dire l’importance que c’était pour moi de rejoindre ce réseau) j’intègre la vie du club et fait mes premiers pas dans l’écosystème économique angevin).

Petit parmi les “grands” ou les “anciens” je découvre la force du collectif. J’étais moi-même, techniquement seul dans mon entreprise unipersonnelle (EI en langage administratif) mais ce réseau m’a fait “grandir” à vitesse grand V. Échange d’idées, de bonnes pratiques, initiation sur des sujets variés comme le management des équipes, la RSE, l’équilibre vie professionnelle et vie personnelle, comment allier les deux ? le webmarkting et bien d’autres sujets passionnants (ou pas, j’ai parfois assisté à des conférences qui me semblaient moins intéressantes, mais qu’importe dans une soirée je sortais toujours avec un élément positif) mais également du réseautage qui a permis la mise en relation avec de nombreuses entreprises clientes aujourd’hui, prescriptrices demain ou simplement conseillères dans mon questionnement au quotidien dans ma vie de dirigeant. Et surtout, beaucoup de PLAISIR de découvrir la diversité de notre territoire angevin, à travers la visite de lieux uniques, magiques et remplis d’entrepreneurs, femmes et hommes, passionnés. Notre territoire a des talents, des richesses et une dynamique collective qui fait du bien au moral. Il fait bon entreprendre en Anjou (et en Loire Aubance en particulier, un peu de chauvinisme ne nuit pas, avec modération…).

M’investir avec altruisme, humilité et bienveillance

Après quelques années riches de sens au sein de l’ACREA, j’ai rejoint d’autres réseaux : le CELLA club d’entreprises en Loire Layon Aubance, que j’ai contribué à fonder et plus récemment, Produits en Anjou et le réseau entreprendre de Maine-et-Loire. J’aimerais aborder ici mon état d’esprit quant à mon implication dans ces réseaux. Je me sens fondamentalement “comme un poisson dans l’eau” avec les autres. J’aime l’humain, l’échange, le partage, la diversité, la différence. J’apprécie converser, jouer avec les mots et confronter les idées pour que chacun trouve sa place dans l’échange même dans les désaccords. Quel que soit le réseau, je me suis donc toujours investi avec passion et simplicité pour apporter ma modeste pierre à l’édifice. Soit en intégrant le bureau, soit simplement bénévolement en participant à la vie du club lors des événements, soirées et autres manifestations qui nécessitent toujours des bras et du jus de cerveau pour que les participants, le jour J, prennent leurs pieds !

Alexis Desjeux passe la présidence du CELLA à Fabricia Louis en 2021
Le bureau du CELLA en action lors d’une réunion de travail sur la vie du club au Moulin de Gaubourg –
Crédit photo : Christian Bouhiron

S’investir cela veut dire selon moi, donner de son temps bénévolement avec altruisme, humilité et bienveillance. Ces mots sont riches de sens et d’implication pour moi, ils soulignent 3 aspects importants de mon investissement dans un réseau (quel qu’il soit) :

La richesse de 15 ans de bénévolat par Alexis Desjeux

C’est peut-être paradoxal d’écrire cet intertitre juste après avoir évoqué l’altruisme ? Et bien non. Car on récolte ce que l’on sème. J’ai donné et je continue à le faire avec plaisir et cela m’a beaucoup apporté tous aux longs de ces années.

Il y a de nombreuses manières de participer à la vie d’une association comme lancer des idées, (qui ne sont pas toujours retenues, car c’est bien le collectif qui décide de manière collégiale), trouver des thématiques, des intervenants et animer les soirées du club, rechercher des sponsors et des partenaires, recruter de nouveaux membres, être ambassadeur de la marque et partager les actualités sur les réseaux sociaux ou tout autre canal (Ha, si chacun le faisait un peu plus parfois, ce serait top…) et sûrement bien d’autres choses que j’oublie.

Je vais revenir sur quelques manifestations très concrètes pour expliciter cette richesse qui me comble aujourd’hui et j’espère encore pour longtemps. Ces événements ont forgé ce que je suis et la réussite de mon agence. C’est peut-être un peu présomptueux d’écrire cela, mais je ressens une certaines fierté d’être là où j’en suis 15 ans après. Je n’ai pas fait tout cela tout seul, mais grâce à ces réseaux pour lesquels j’ai donné avec plaisir et reçu sans rien attendre.

Soirée prestige CELLA club au château de Brissac
De gauche à droite : Dominique Desjeux, James Boumard, Alexis Desjeux, Jean François DUTOUR, Ludovic Misandeau Crédit photo : Joël Leblond Courrier de l’Ouest

Ces quelques exemples de mon investissement dans les réseaux angevins m’ont fait grandir dans mes compétences personnelles et ont apporté beaucoup à l’agence. J’ai gagné en autonomie et en compétence sur de nombreux sujets :

Mon agence Desjeux Créations conseil en communication et formation a également bénéficié de cet investissement bénévole :

Soirée interclub à Doué en Anjou Cathédrale de la Saulais – crédit photo Arthur Corgier.

Un dernier exemple des bienfaits du bénévolat qui m’a permis d’embaucher ma salariée Audrey Jules (médaillée d’OR MOF en pré-presse). Cette rencontre avec Audrey vient de manière indirecte de mon engagement au sein de la BGE anjou en tant qu’administrateur et entrepreneur témoin lors des formations sur la création d’entreprise. Mon temps passé à la BGE m’a permis de rencontre Anne Bourreau une graphiste indépendante, qui décide en 2012 de changer d’activité. Après quelques mois d’échange je rachète sa clientèle et pour anticiper le surcroit de travail à venir j’embauche Audrey Jules (qui m’avait adressé une candidature spontanée). Je n’aurais pas initié ce recrutement sans tous les conseils de mes pères de l’ACREA et les différentes conférences suivis tout au long de nos chouettes soirées de réseautage sur le management, la gestion du personnel et autres démarches RSE. A l’époque, je n’avais aucun salarié, mais j’ai suivi ces conférences car dans un coin de ma tête je souhaitais embaucher un jour. Et ce fut le cas. C’est aussi çà, la force des réseaux.

Soirée interclub au carré cointreau à Angers. De gauche à doite : Alexis Desjeux (CELA), Denis Pétrimaux (CME), Corinne Lava (Cointreau), Denis Laroche (CEA). Crédit photo Thierry Peters

Tous n’est pas rose au pays des réseaux

Bien entendu, j’ai aussi eu mon lots de déception au sein de ces réseaux. Je ne peux pas le nier, mais franchement, il y a eu tellement de bons moments et de chouettes réussites que je ne souhaite pas m’y attarder. Le microcosme angevin économique et associatif a parfois des egos et des répercussions politiques qui m’ont déstabilisé, voire blessés, mais comme le souligne si justement le chamane mexicain Miguel Angel Ruiz dans ces 4 accord Tolteques “n’en faites pas une affaire personnelle ” j’essaye de ne pas prendre ces échecs et critiques de manière personnel, direct. J’ai avancé et tourné la page sans aigreur, peut-être avec une pointe de déception (parfois), mais qu’importe d’autres sujets ceux sont présentés à moi et j’ai vécu d’autres aventures palpitantes.

Il existe une belle diversité de réseau en Anjou

Il y a de nombreux réseaux et clubs d’entreprises en Anjou pour construire votre propre histoire. Chacun a ses critères de sélection. Mais c’est avant tout un groupe d’hommes et de femmes (créateurs ou repreneurs d’entreprises) qui se réunissent de manière régulière dans un lieu donné pour mieux se connaître. Il faut donc que le feeling humain passe avant tout et bien entendu répondre aux critères de sélection de l’association.

Comment vous aimez réseauter ? On peut préférer les réseaux physiques (le présentiel) et/ou les réseaux digitaux (comme linkedin), voir une belle alliance entre les deux. Mais qu’est-ce qu’on apporte (ou pas) à ses réseaux ? Est-ce qu’on est plutôt comptable ? altruiste ? attentiste ?

Il y a bien sur aussi, le style de l’association et/ou club auquel vous allez adhérer qui se positionne pour correspondre à l’une ou l’autre de ces typologies. Pour moi c’est l’altruisme à 200%, car l’intelligence collective, l’échange, le partage d’expérience font grandir ceux qui les donnent et ceux qui les reçoivent. J’ai été fondateur et président du #cellaclub pendant de nombreuses années et au sein de cette association on cultive cette graine du collectif. C’est le même esprit dans #produitenanjou et dans le Réseau Entreprendre Maine & Loire dont je fais partie également.

Voici un Quizz sur comment stimuler le réseauteur qui est en vous ? http://www.placedesreseaux.com/Dossiers/reseau-relationnel/profil-de-reseauteurs-1.html un petit test ludique pour connaître votre positionnement sur les réseaux. (Merci à placedesreseaux.com pour le quizz 🙏). Suivez votre chemin et trouver “le réseau à votre pied” si je puis dire. Quel que soit votre positionnement et le choix de votre club n’oublier jamais de réseauter.

Desjeux Créations a 15 ans et de belles perspectives à venir…

C’est avec fierté que nous célébrons les 15 ans de l’agence, qui c’est forgée autour de ces réseaux en Anjou. Grâce à ces belles rencontres humaines et aux synergies construites récemment ou depuis de nombreuses années nous avons des envies plein la tête. 15 ans c’est jeune et empreint d’une certaine maturité (quoi que ?) notre ambition est de consolider les points pour les années à venir :

J’aimerais conclure par cette citation de Romy Schneider :

Réussir, ce n’est pas toujours ce qu’on croit.
Ce n’est pas devenir célèbre, ni riche ou encore puissant.
Réussir, c’est sortir de son lit le matin et être heureux de ce qu’on va faire durant la journée, si heureux qu’on a l’impression de s’envoler. C’est travailler avec des gens qu’on aime.
Réussir, c’est être en contact avec le monde et communiquer sa passion.
C’est se coucher le soir en se disant qu’on a fait du mieux qu’on a pu.
Réussir, c’est connaître la joie, la liberté, l’amitié et l’amour. Je dirais que réussir, c’est Aimer.”

La réussite n’est pas toujours flamboyante. Trouver son équilibre au quotidien. Manager ses équipes avec bienveillance. Aimer et partager des moments avec ses proches. Toutes ces petites choses du quotidien peuvent aussi être des sources de réussite. Alors restez optimiste et cultiver vos réussites de tous les jours. Pour moi, c’est 15 ans de bonheur, de réussites et de belles rencontres, que je vais entretenir pour les années à venir car j’aime mon taff !

Ecoutez également notre interview sur radio G (2016) “Alexis Desjeux un entrepreneur engagé autour de valeurs humaines”.

Nos dernières actualités